Quel budget pour devenir propriétaire ?

55
Partager :

Dans la prévision d’un prix immobilier, il faut prendre en compte certains facteurs clés. Avec un budget minimum de 90.000 € , l’acquéreur peut acheter un immeuble de deux (02) pièces dans les provinces. Par contre, avec 300.000 € au maximum, vous aurez un quatre (04) à cinq (05) pièces dans les régions plus évoluées géographiquement. Nous vous invitons à lire cet article.

Quels facteurs prendre en compte dans votre budget immobilier ?

Tout d’abord, l’acquisition d’un immeuble exige plusieurs formalités juridiques et économiques. Selon une étude foncière en France, tout acquéreur doit prévoir dans son budget immobilier les frais liés aux droits de mutation, aux impôts fonciers sans oublier la rémunération du notaire. En effet, le notaire procède à une étude notariale qui passe par l’élaboration des contrats de cession d’immeuble.

A découvrir également : Comment vendre un bien en LMNP ?

Droit de mutation

Les droits de mutation représentent la somme à décaisser par l’acquéreur du domaine immobilier afin que le nom de l’ancien propriétaire soit muté. Ils sont généralement calculés à un taux progressif sur la base du montant principal de l’acquisition. Ainsi, avec un immeuble de 150.000 €, il faut prévoir un droit de mutation de 2.200 €. 

Taxes foncières ou Impôts fonciers

C’est un prélèvement pécuniaire effectué par les inspecteurs des impôts et reversé au trésor public. Le taux de cet impôt dépend de la législation du pays dans lequel vous voulez devenir propriétaire. Selon le code général des impôts français, tout acquéreur d’un immeuble en France devra reverser dans les caisses de l’État une taxe foncière (3.000 € à 5.000 €) calculée sur la base de la valeur vénale de l’immeuble acheté. 

A voir aussi : Comment fonctionne une SCI immobilière ?

Rémunération du notaire

Encore appelé l’émolument notarial, c’est la somme perçue par le notaire à l’issue de ses études notariales. Il se charge d’analyser les risques de malversation foncière qui pourraient survenir après l’acquisition d’un immeuble. Après cette étude, il élabore le contrat de cession immobilière en bonne et due forme qu’il soumet à la signature du vendeur et de l’acheteur. Sa rémunération peut varier entre 1.500 € et 2.000 € en fonction du contrat.

Quels sont les autres éléments d’un budget immobilier ?

Si vous souhaitez acquérir un appartement de deux pièces dans les provinces en France, prévoyez une somme de 90.000 € TTC. Au cas où vous préférez un appartement de quatre à six dans la capitale, vous serez obligé de prévoir un budget de 250.000 € à 300.000 €. 

Cependant,  on vous offre la possibilité de souscrire à un prêt immobilier si vous n’avez pas assez de fonds pour acquérir votre immeuble. En réalité, la banque mettra à votre disposition une somme pour le financement de l’achat ou la construction de votre immeuble. Cette opération est subordonnée à certaines conditions. Il vous faut payer des intérêts immobiliers, des frais d’assurance et domicilier votre source de revenus dans cette banque.  

Les banques exigent généralement un taux d’intérêt variant entre 2.3 % et 3 %, appliqué sur le montant du prêt. Les frais d’assurance couvrent les risques auxquels est exposé l’acquéreur de l’immeuble ou le nouveau propriétaire. Ils représentent 0,36 % du montant du prêt. 

En définitif, le budget prévisionnel pour devenir propriétaire dépend du goût et des préférences de l’acquéreur. Si vous avez de l’aversion pour les appartements de deux à trois pièces, il faudra chercher un budget en dessus de 200.000 €. 

Partager :