Quels sont les vaccins obligatoires en France ?

52
Partager :

Le vaccin est une thérapie qui consiste à activer le système immunitaire de sorte à obtenir une réponse spécifique de l’organisme contre un antigène. L’antigène peut être bactérien, moléculaire, viral ou même cellulaire. Ainsi, le vaccin est utilisé pour la plupart du temps à titre préventif. Il protège l’organisme contre le développement des maladies. C’est en raison de son importance que le législateur français a rendu obligatoire certains vaccins. Découvrez dans la suite de votre lecture les vaccins obligatoires en France et quelques éclaircissements sur ces derniers.

Une brève idée sur les vaccins

Les vaccins sont souvent employés comme des médicaments. Ainsi, il est important qu’ils respectent certaines conditions de sécurité et d’efficacité. En effet, les vaccins permettent de lutter contre la propagation de microbes infectieux et par conséquent des épidémies. Ainsi, leur utilisation est réglementée par les autorités de santé. Cela permet d’assurer la protection de chaque citoyen de même que celle de la collectivité.

A voir aussi : Comment soigner des maux de dos ?

 C’est pour cette raison que certains vaccins, outre d’être recommandés, sont obligatoires. Ils sont accessibles à tous grâce aux divers centres de vaccination établis dans tout le pays.

Les vaccins obligatoires

Il existe plusieurs vaccins qui sont obligatoires pour des catégories de personnes données. Il s’agit notamment des enfants, des professionnels de santé et étudiants, des militaires. Ainsi, les enfants doivent obligatoirement être vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Cette vaccination conditionne leur admission dans les collectivités d’enfants comme les écoles, les garderies… 

A voir aussi : Comment prévenir ou lutter contre le stress ?

Mais depuis 2018, la liste des vaccins obligatoires pour les enfants a été complétée. Tous les enfants nés à partir de janvier 2018 sont tenus outre les trois maladies précédentes, d’être vaccinés contre d’autres maladies récurrentes. Il s’agit en effet de l’hépatite B, la coqueluche, le pneumocoque, le méningocoque C, l’haemophilus influenzae b, la rougeole, la rubéole et les oreillons.Ces vaccins sont obligatoires pour les enfants âgés de deux ans et moins.

Les vaccins obligatoires pour les professionnels de santé et les étudiants sont la tuberculose, la diphtérie, le tétanos, l’hépatite B et la poliomyélite. Mais pour certaines professions dites particulières, les obligations vaccinales diffèrent. Elles sont également particulières. Il s’agit en effet des vétérinaires, des personnels de laboratoires, des égoutiers, des personnels des établissements médico-sociaux.

Les militaires quant à eux, profitent des vaccinations spécifiques à eux et ceci pendant toute leur période de service actif. Les dommages médicaux liés aux vaccins obligatoires sont pris en charge par l’office national d’indemnisation des accidents médicaux, au titre de la solidarité nationale.

Qu’implique le refus de se faire vacciner ?

Les vaccins sont rendus obligatoires par le législateur. Pour ce faire, il considère la gravité de la maladie pour laquelle il existe un vaccin ainsi que l’avantage pour la population concernée. Ainsi, le refus de se faire vacciner ou de faire vacciner ceux qu’on a sous sa tutelle peut donner lieu à des poursuites pénales. Il s’agit en effet d’une obligation constitutionnelle, surtout en ce qui concerne les enfants. Tout le monde est donc tenu de respecter les vaccins rendus obligatoires.

Partager :